• LES FILLES SONT EN GRANDE FORME

    LES FILLES SONT EN GRANDE FORME

    Une fois de plus, les représentantes  du programme sport-études ont fait très belle figure lors de leur participation à différents tournois.   Mentionnons tout d’abord les performances de Catherine-Isabelle Denysiewicz sur le circuit ITF.  Lors d’un  tournoi qui s’est tenu à San Jose au Costa Rica, elle s’est inclinée (5-7) (3-6) au premier tour du tableau principal  contre l’américaine Ava Krug , classée 263 e au monde.  En double, Catherine et sa partenaire , la canadienne Ana Grubor, ont gagné leur match de première ronde (7-6) (6-4) contre l’équipe formée de Nicole Alfaro (Costa Rica) et de Anika Lemus Maldonado (Guatemala)  Elles ont toutefois perdu en ronde des 16  (4-6) (4-6) contre Nevena Carton (USA) et Lola Radivojevic (Serbie).

    Dans un autre tournoi, qui a eu lieu à Barranquilla en Colombie, la drummondvilloise a du passer par les qualifications pour accéder au tableau principal.  Elle a vaincu la colombienne Sofia Torres (6-1) (6-0).  Elle  a gagné son match de première ronde de façon éloquente (6-0) (6-3) contre Sofia Franco Salcedo, une autre représentante de la Colombie.  Son parcours s’est terminé de façon plus qu’ honorable puisqu’elle a été battue par l’américaine Isabelle Kouzmanov (5-7) (3-6).  Cette dernière occupe le 150 e rang mondial.  Grâce à ces résultats, Catherine est maintenant classée 521 e au monde sur le circuit ITF (classement en date du 20 janvier ).  Il faut mentionner qu’au début de la saison 2019, Catherine ne bénéficiait d’aucun classement ITF.  Les deux derniers tournois auxquels elle a participé , qui sont de grade 1 , sont cotés parmi les plus forts au monde après les tournoi du grand chelem.  Chaque match gagné procure donc plusieurs points au classement.

     

    Le tournoi de la troisième étape chez les 16 ans a été disputé à Repentigny les 17 et 18 janvier dernier.  Lors de ce tournoi, d’autres joueuses du programme  sport-études ont obtenu d’excellents résultats.  Amélie Allard, Alexandra Quinn et Marie-Lee Grégoire ont terminé entre la 9 e et la 16 e position.

    On peut affirmer que l’avenir du tennis féminin à Drummondville est entre bonnes mains!

     

     

    Filles tournoi Repentigny

    De gauche à droite:  Amélie Allard, Catherine-Isabelle Denysiewicz, Alexandra Quinn et Marie-Lee Grégoire.